Tag Archive | 2012

France Inter et la Présidentielle

Que se passe-t-il en ce moment à France Inter? On a un peu l’impression qu’il règne sur les ondes de la radio publique une ambiance eu-pho-rique. François Hollande caracole en tête dans les intentions de vote et les journalistes se lâchent.

Certes, France Inter n’est pas à proprement parler une radio conservatrice. Il y a une longue tradition d’indépendance sur ses ondes. Certes. Mais il semble qu’en ce moment, beaucoup de ses journalistes, favorables au candidat socialiste, laissent transparaître leur choix (et leur joie). On a un peu l’impression que c’est la fête à tous les étages et que le match est plié. Euphorie générale, débouchez le champagne! L’indépendance journalistique n’équivaut pas à un positionnement partisan.

Je suis choqué qu’Olivier Poivre d’Arvor, directeur de France culture, prenne parti pour le candidat socialiste.

Je suis choqué de constater qu’une journaliste de la radio publique, tweetant depuis le compte de son émission(@67franceinter) prenne fait et cause, entre autres, pour la taxe Hollande. (Parenthèse en passant, Audrey Pulvar, tweet presque autant que Nadine Morano en ce moment).

Je suis choqué de l’indignation de Pascale Clark qui semble découvrir l’expression « IVG de confort » et qui accuse Louis Aliot de l’utiliser. Il ne me semble pas que le numéro 2 du FN en soit l’auteur. Mais il est de bon ton de s’offusquer.

Je suis abasourdi en entendant l’édito politique de Thomas Legrand chaque matin. Il me semble qu’un journaliste politique doit prendre le recul maximum et hautement nécessaire quant à ses propres convictions politiques. L’analyse des faits et des actes politiques est incompatible avec un quelconque choix partisan.

Dois-je ajouter que la chronique de Sophia Aram ne me fait pas rire? A-t-on besoin d’humoristes d’ailleurs au milieu d’invités politiques et de chroniques? Je me pose la question.

Il me semble que d’autres médias, réputés de gauche, arrivent tout à fait à respecter la neutralité et l’objectivité qui est de mise lors d’une campagne électorale. Il me semblerait normal qu’une radio du service public en fasse de même car elle appartient à tous les français et pas seulement aux sympathisants de gauche.

Aujourd’hui samedi 10 mars, une journaliste belge a le même sentiment, c’est par ici.

Les Sarko Girls, Twitter et Hollande

Nadine Morano a une dent contre le candidat socialiste suite à la parution dans Libération de sa lettre aux français. Ce matin, mardi 3 janvier 2012, elle est dé-chaî-née:

 

 

 

 

Celui là c’est mon préféré:

 

 

Elle s’est même trouvé des copines :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Y a t-il une stratégie de l’UMP a envoyé au front les ministres femmes? Sans doute.

I will survive

Après la bible et son histoire d’apocalypse, les millénaristes illuminés du Moyen Age, Nostradamus, Paco Rabanne, et les secondo-millénaristes (mais si rappellez-vous décembre 1999 et la fin du monde pour le 1er janvier 2000), voilà que les Mayas s’en mêlent. La fin du monde approche et ce sera pour fin 2012. On chipote un peu sur la date exacte mais au final cela ne changera pas grand chose. On va tous y rester.

Bon, pour tout dire je n’y crois pas trop à ces prophéties apocalyptiques. Cependant, il a quelque chose dans l’air qui me fait un peu flipper. Mais oui cher lecteur, c’est bien cela: la crise. La crise économique pour être exact.

Dans un scénario tout à fait fictionnel  où le chômage augmente de plus en plus, où la France et les autres pays du monde se retrouvent dans la même situation que les Grecs, où les caisses sont vides, où l’argent a disparu, où il faut 3 millions d’euros pour se payer une baguette, où les usines et les entreprises ferment les unes après les autres, les guerres se déclenchent à la vitesse de la lumière et le chaos s’installe. Le chaos. Avec des américains et des chinois armés jusqu’au dents, les premiers parce que c’est culturel, les seconds parce qu’ils les fabriquent. Et vous et moi là au milieu. Plus de services publics, plus de commerces, d’écoles, d’hôpitaux, de services de police, même Claude Guéant reste introuvable. Tchernobyl tout partout (ah d’ailleurs quid des centrales nucléaires?). Nous vivons dès lors tous reclus dans des cavernes, à l’affût de la moindre bestiole qui passe par là. Les meilleurs d’entre nous survivront.

Slate.fr a déjà fait sa petite liste des trucs à emporter histoire de survivre.

Certains magasins de bricolage en font même leur fond de commerce:

Mieux vaut être prévoyant. Donc, chers amis, futurs ennemis dans ce monde cruel, que prévoir vraiment en cas de chaos?

1. Un sac de randonnée étanche, au moins 200 euros, mais bon il faut bien un sac pour vous trimballer tout les trucs nécessaires à votre survie.

2. La trousse de camping de chez Decathlon 18,95. Parce qu’il manque toujours un truc.

3. Tente Quechua qui s’ouvre en deux secondes et qui se referme en un peu plus…apprenez à vous en servir rapidement. 29 euros 95

4. Gourde purifiante pour transformer l’eau des torrents et lacs en eau potable, 49,95 (prévoir plusieurs cartouches de filtrage à 14,95 l’unité). Apprenez à le faire vous même ici

5. Un casque pour vous protéger. Vous serez sans doute amené à vous déplacer dans des lieux difficiles d’accès. Autant être protégé. 39,95

6. Des cordes assez longues 115 euros l’unité. Il y aura des ravins tout partout car plus de ponts.

7. Une dague 58,30. Pour manger des biches.

8. Une arbalète de chasse sous-marine ultra légère 499 euros (quand même, mais tant que vous n’aurez pas appris à attraper les saumons avec la patte, l’arbalète vous sera utile)

9. Raquettes de neige 70 euros. Il fera froid et il y aura de la neige. Autant se faciliter un peu la vie.

10. Une torche sans pile. Indispensable. Vous savez celle qu’on doit mouliner. Moins de 10 euros.

11. Une boîte de doliprane, parce que le doliprane est multitâche. Moins de 2 euros.

12. Un briquet. Moins de 1 euro. Parce que tant vous n’aurez pas appris à frotter des silex, il vaut mieux être prévoyant. (D’ailleurs, savez-vous ce que sont les silex?)

Pour les habits, privilégier les couleurs type camouflage:

1. Une cagoule de camouflage pour lutter contre les ennemis et le froid 6 euros

2. Short de camouflage 9 euros. Très sexy.

3. Pull camouflage à capuche 19 euros

4. Tee-shirt camouflage 8 euros

5. Chaussures camouflage montantes 75 euros. Prenez les étanches, il n’y a rien de plus désagréable que d’avoir les pieds mouillés. Avec de bonnes semelles.

6. L’inévitable pantalon treillis 29 euros

7. Un gilet pare-balles 499 euros (n’oubliez pas que tous les américains affamés seront armés jusqu’au dents et que vous représenterez donc une proie potentielle).

8. Des gants chauds et étanches. Mettez le prix. Perdre un doigt dans le froid n’est pas très agréable.

9. Et surtout, une veste chaude et longue qui pourra vous servir de sac de couchage. Compter au moins 600 euros.

J’ai une petite préférence pour les vestes du Grand Nord de type Fjällraven. Très chaude et très confortable. J’ai testé pour vous.

Si vous pouvez vous balader avec tout ce fourbis sur le dos pendant 15 jours, vous aurez fait le plus dur. Bonne chance!

10 personnes qui pourraient mourir en 2012

Bon, ce post n’est pas très classe mais tant pis, on nous annonce la fin de monde pour 2012 donc nous allons tous mourir. Certains plus vite que d’autres, d’où la liste ci-dessous.

On retiendra les facteurs suivants pour établir notre classement hautement scientifique: âge, style de vie, et signes précurseurs.

 

1. La reine d’Angleterre, sa majesté Elisabeth II

2. Jacques Chirac

3. Valery Giscard d’Estaing

4. Johnny Hallyday

5. Benoît XVI

6. Ariel Sharon

7. Jean Luc Delarue

8. Philippe Bouvard

9. Charles Aznavour (non, il n’est pas encore mort)

10. Bill Gates (parce qu’il faut toujours un plus jeune pour faire mentir les statistiques).

 

Hollande et la virilité

Ça y est. La « virilité’ réapparaît dans la campagne présidentielle. Elle avait déjà fait des ravages en 2007 (pas Ségolène Royal, la virilité).

Jeudi 23 décembre, François Hollande, en campagne dans une librairie brandit, selon le journal le Monde,  « L’histoire de la virilité avec l’acteur américain Clint Eastwood en couverture, un revolver à la main : « Vous voulez bien lui envoyer ce livre? « , dit-il à son entourage (en parlant de  Sarkozy). Les mots sont retenus mais l’intention est bien là : François Hollande ne laissera pas passer les allusions blessantes. Ni sur sa taille, ni sur son envergure politique. »

Parce que voyez-vous, il fait être un mec et en avoir pour être président de la République. Eva, Marine et Christine apprécieront. Qu’on se le dise, Françoise Hollande est viril. Donc, il est fait pour le job, car la virilité est une condition sine-qua-non!

La France doit être le seul pays au monde où la virilité des candidats à l’élection présidentielle importe presque autant que leurs idées et leurs programmes. Cela en dit long sur la place des femmes dans la société française.Cela dit après le feuilleton DSK, on sait à quoi s’en tenir. D’ailleurs, DSK aurait-il eu besoin de brandir sa virilité en tant que candidat?

Déjà en 2007, Nicolas Sarkozy s’était démarqué de sa concurrente à l’Elysée en mettant en avant son identité masculine forte c’est à dire virile. L’image compte. Certes, cette histoire de virilité vient en partie du fait que peu de femmes sont présentes en politique malgré la loi sur la parité.

Il serait vraiment dommage que monsieur Hollande fasse le jeu du président sur cette question de la virilité.

Dommageable pour la place des femmes en politique et dans la société et dommageable pour son image d’homme de gauche.

Hollande a les boules à Noël

La campagne présidentielle s’accélère et la peur a changé de camp.

Les appels répétés du PS et de son candidat pour (re)mobiliser les sympathisants de gauche dénotent une fébrilité grandissante, symptôme d’une peur qui revient coller aux basques du parti à la rose. Et si la gauche perdait encore une fois la présidentielle?

Hollande a beau être donné archi favori, tous les commentateurs ont noté un manque de cohésion de son équipe de campagne, un message qui ne perce pas (plus?) vraiment, et un recul dans les sondages.Les candidatures se multiplient et les sympathisants de gauche risquent de disperser leurs voix au premier tour.

Sarko qui remonte un tantinet dans les sondages et revoilà cette bonne vieille peur de tout foirer une fois de plus qui pointe le bout de son nez. Personne n’a oublié que Ségolène Royal était en tête dans les sondages avant de dégringoler ensuite (bon, il est vrai que sa « bravitude » y était pour beaucoup).

Avec la trêve de Noël, les voeux du chefs de l’Etat pendant tout le mois de janvier, il n’y aura que peu d’espace médiatique pour François Hollande. Alors il essaie d’exister avant Noël. Quitte à trop en faire et à donner l’impression que c’est lui le challenger. Le 19 décembre, par exemple, il a inondé Twitter de messages limites « needy » (et avec des fautes d’ortographe en plus). Pas sûr que ce soit la meilleure stratégie pour montrer qu’il peut incarner la stature présidentielle.

Les électeurs n’aiment pas sentir la peur.

Villepin, petit malin

Tout le monde a bien comprit que Dominique de Villepin est candidat pour enquiquiner Nicolas Sarkozy (le mot est faible mais on reste poli sur internet, du moins chez moi). Même The Economist le dit. Avec juste 1 ou 2% des suffrages, l’ex premier ministre pourrait bien barrer la route du second tour au président sortant.

Cependant, DDV pourrait avoir d’autres ambitions car il est, à mon sens, doté d’un égo surdimensionné (un peu comme Napoléon). Pariant sur la perte de précieux AAA avant le premier tour, il se pourrait bien que l’ancien locataire de Matignon s’imagine alors en héros national, sauveur de la nation, tel Napoléon, De Gaulle et autres.

Essssplication:

1. plus de AAA = perte de crédibilité de Sarkozy

2. Plus de crédibilité = dégringolade dans les sondages

3. Hollande + perte AAA = pas de charisme + programme PS à revoir totalement

4. Villepin = héraut de la prise de position française contre la guerre en Irak

5. Et donc, comme en 2003, Villepin revient pour sauver le pays.

6. Villepin élu président de la république contre Marine Le Pen.

 

C’est une équation compliquée mais sans doute pas très éloignée des fantasmes de DVV.