Le Compte Twitter @Nadine_Morano: Fake or not Fake?

En cette période de fêtes, il faut bien l’avouer, il ne se passe pas grand chose. Du moins en France (parce qu’en Suède c’est non seulement la tempête mais en plus il y a des rennes et des biches tueuses). Même Rue89 parle du jour le plus chiant de l’année. Bref.

Donc il ne se passe tellement rien que même notre ministre en charge de l’apprentissage à l’air de s’ennuyer. Pour preuve, les 200 et quelques tweets postés le 24 décembre.

Dont celui sur la natalité (nativité en fait): (corrigé par la suite)

 

 

 

Non seulement le nombre est très élévé et a pourri pas mal de TLs, la mienne en particulier, mais les tweets en question se sont révélés louches. Oui, louches. Est-ce qu’une ministre de la République a le temps pour Twitter? Est-ce qu’on peut parler de tout et (surtout) de n’importe quoi sur un réseau social quand on est ministre?

L’activité twitteresque (si, si, on a le droit d’inventer des mots) de la ministre n’est pas passé inaperçu. Certains twittos ont mis en doute l’identité même de la personne derrière ce compte Twitter @nadine__morano.

La ministre en charge du budget a posé la question:

 

 

 

Nadine Morano est contre l’usurpation d’identité sur les réseaux sociaux…bizarre?

 

 

Franchement quand on lit ça, on peut s’interroger sur l’authenticité du compte:

vendredi 30 décembre 2011, 11H10:

(Devrait prend un T au passage)

 

 

Est-ce qu’un ou une ministre de la République peut communiquer de la sorte avec les français? A priori, il n’y a pas de raison de s’y opposer, cela renforce la transparence et rapproche les politiques du terrain. On devrait même les encourager à le faire. Sauf que les histoires de curé et de messes de minuit de la ministre me gênent. Dans un république laïque, un ministre, représentant de l’Etat, devrait garder ses convictions religieuses pour lui.

 

 

Plus généralement, la qualité des tweets peut faire douter de l’authenticité du compte de la ministre.

Vendredi 30 décembre 2011, 11H30

 

 

 

 

Si même les ministres de notre pays se mettent à parler comme la taulière du PMU du coin de la rue, on est mal barré. J’espère de tout mon cœur que ce compte est un faux…

Finalement, c’est peut-être Panouille qui a raison:

(Vendredi 30 décembre 2011, 10h)

Publicités

Les 10 meilleurs albums electro de 2011

La fin d’année, c’est toujours le bon moment pour les bilans. Donc voici le meilleur de l’electro de 2011.

1. Crystal Castles, II

2. Aerea Negrot, Arabxilla

3. Ellen Allien, Dust (2010) et Dust remixes (2011)

4. Chloé, Midnight travels

5. Agoria, Impermanence

6. Motek, All systems go…

7. Art Department, The Drawing Board

8. Justice, Audio, video, disco

9. Cubenx, On your own again

10. We love, timeless

11. (Quoi j’avais dis 10?) Rodriguez Jr, bittersweet

12.Telefon Tel Aviv, You are the worst thing

13. Slove, le danse

14. Nasser #4

10 personnes qui pourraient mourir en 2012

Bon, ce post n’est pas très classe mais tant pis, on nous annonce la fin de monde pour 2012 donc nous allons tous mourir. Certains plus vite que d’autres, d’où la liste ci-dessous.

On retiendra les facteurs suivants pour établir notre classement hautement scientifique: âge, style de vie, et signes précurseurs.

 

1. La reine d’Angleterre, sa majesté Elisabeth II

2. Jacques Chirac

3. Valery Giscard d’Estaing

4. Johnny Hallyday

5. Benoît XVI

6. Ariel Sharon

7. Jean Luc Delarue

8. Philippe Bouvard

9. Charles Aznavour (non, il n’est pas encore mort)

10. Bill Gates (parce qu’il faut toujours un plus jeune pour faire mentir les statistiques).

 

Hollande et la virilité

Ça y est. La « virilité’ réapparaît dans la campagne présidentielle. Elle avait déjà fait des ravages en 2007 (pas Ségolène Royal, la virilité).

Jeudi 23 décembre, François Hollande, en campagne dans une librairie brandit, selon le journal le Monde,  « L’histoire de la virilité avec l’acteur américain Clint Eastwood en couverture, un revolver à la main : « Vous voulez bien lui envoyer ce livre? « , dit-il à son entourage (en parlant de  Sarkozy). Les mots sont retenus mais l’intention est bien là : François Hollande ne laissera pas passer les allusions blessantes. Ni sur sa taille, ni sur son envergure politique. »

Parce que voyez-vous, il fait être un mec et en avoir pour être président de la République. Eva, Marine et Christine apprécieront. Qu’on se le dise, Françoise Hollande est viril. Donc, il est fait pour le job, car la virilité est une condition sine-qua-non!

La France doit être le seul pays au monde où la virilité des candidats à l’élection présidentielle importe presque autant que leurs idées et leurs programmes. Cela en dit long sur la place des femmes dans la société française.Cela dit après le feuilleton DSK, on sait à quoi s’en tenir. D’ailleurs, DSK aurait-il eu besoin de brandir sa virilité en tant que candidat?

Déjà en 2007, Nicolas Sarkozy s’était démarqué de sa concurrente à l’Elysée en mettant en avant son identité masculine forte c’est à dire virile. L’image compte. Certes, cette histoire de virilité vient en partie du fait que peu de femmes sont présentes en politique malgré la loi sur la parité.

Il serait vraiment dommage que monsieur Hollande fasse le jeu du président sur cette question de la virilité.

Dommageable pour la place des femmes en politique et dans la société et dommageable pour son image d’homme de gauche.

Lisbeth Salander est enfin de retour

Un des avantages à habiter au pays de Stieg Larsson, c’est de pouvoir voir The Girl With The Dragon Tattoo avant tout le monde. Surtout avant la France (^-^).

Globalement, c’est une très bonne adaptation. Il y aura toujours des mauvais langues pour pointer des différences, infidélités ou des distorsions avec le roman, mais dans l’ensemble l’adaptation est fidèle et très bien ficelée. Le rythme de l’intrigue est soutenu et malgré la durée (2h40), on ne s’ennuie pas. David Fincher est resté fidèle à l’ambiance suédoise, si particulière dans le roman. La luminosité, la neige, le froid, les meubles Ikea, la vodka, tout est suédois dans le moindre détail.

Daniel Craig et Rooney Mara habitent parfaitement leurs personnages et il y a fort à parier que l’un des deux décrochera une récompense pour son rôle. Comme j’adore jouer, je dirais Rooney Mara, jeune espoir féminin. Les paris sont ouverts.

Note d’ensemble: 8.9/10

Acteurs: 8.9/10

Scénario: 8.9/10 (bon, pour l’histoire pas de grosses surprises si vous avez lu le roman)

Musique: 8.9/10 (mention spéciale à la reprise de The Immigrant Song par Karen O et Trent Reznor)

J’ai aimé: l’ambiance suédoise, on s’y croirait.

Je n’ai pas aimé: pas grand chose, si ce n’est que le syndrôme d’Asperger de Salander n’est pas tellement mis en avant et je trouve que c’est dommage.

Hollande a les boules à Noël

La campagne présidentielle s’accélère et la peur a changé de camp.

Les appels répétés du PS et de son candidat pour (re)mobiliser les sympathisants de gauche dénotent une fébrilité grandissante, symptôme d’une peur qui revient coller aux basques du parti à la rose. Et si la gauche perdait encore une fois la présidentielle?

Hollande a beau être donné archi favori, tous les commentateurs ont noté un manque de cohésion de son équipe de campagne, un message qui ne perce pas (plus?) vraiment, et un recul dans les sondages.Les candidatures se multiplient et les sympathisants de gauche risquent de disperser leurs voix au premier tour.

Sarko qui remonte un tantinet dans les sondages et revoilà cette bonne vieille peur de tout foirer une fois de plus qui pointe le bout de son nez. Personne n’a oublié que Ségolène Royal était en tête dans les sondages avant de dégringoler ensuite (bon, il est vrai que sa « bravitude » y était pour beaucoup).

Avec la trêve de Noël, les voeux du chefs de l’Etat pendant tout le mois de janvier, il n’y aura que peu d’espace médiatique pour François Hollande. Alors il essaie d’exister avant Noël. Quitte à trop en faire et à donner l’impression que c’est lui le challenger. Le 19 décembre, par exemple, il a inondé Twitter de messages limites « needy » (et avec des fautes d’ortographe en plus). Pas sûr que ce soit la meilleure stratégie pour montrer qu’il peut incarner la stature présidentielle.

Les électeurs n’aiment pas sentir la peur.