Lisbeth Salander est enfin de retour

Un des avantages à habiter au pays de Stieg Larsson, c’est de pouvoir voir The Girl With The Dragon Tattoo avant tout le monde. Surtout avant la France (^-^).

Globalement, c’est une très bonne adaptation. Il y aura toujours des mauvais langues pour pointer des différences, infidélités ou des distorsions avec le roman, mais dans l’ensemble l’adaptation est fidèle et très bien ficelée. Le rythme de l’intrigue est soutenu et malgré la durée (2h40), on ne s’ennuie pas. David Fincher est resté fidèle à l’ambiance suédoise, si particulière dans le roman. La luminosité, la neige, le froid, les meubles Ikea, la vodka, tout est suédois dans le moindre détail.

Daniel Craig et Rooney Mara habitent parfaitement leurs personnages et il y a fort à parier que l’un des deux décrochera une récompense pour son rôle. Comme j’adore jouer, je dirais Rooney Mara, jeune espoir féminin. Les paris sont ouverts.

Note d’ensemble: 8.9/10

Acteurs: 8.9/10

Scénario: 8.9/10 (bon, pour l’histoire pas de grosses surprises si vous avez lu le roman)

Musique: 8.9/10 (mention spéciale à la reprise de The Immigrant Song par Karen O et Trent Reznor)

J’ai aimé: l’ambiance suédoise, on s’y croirait.

Je n’ai pas aimé: pas grand chose, si ce n’est que le syndrôme d’Asperger de Salander n’est pas tellement mis en avant et je trouve que c’est dommage.

Étiquettes : , , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :